UN AUTOMNE EN FORÊT

MONTS DU LYONNAIS, LE COL DE LA LUÈRE À COURZIEU

L’automne touche à sa fin et si le temps des promenades familiales a été compté cette année plus qu’à l’habitude, nous sommes malgré tout parvenus à vivre quelques moments de grâce tous les 4.

Il y a quelques semaines, nous avons organisé l’un de nos petits rituels du vivre l’automne en plein air entre Courzieu et Vaugneray à proximité de Lyon. Ce sont les bois des Mont du Lyonnais qui mènent au Col de la Luère qui nous ont accueillis généreusement. Il faisait bon, il faisait doux pour jouer dans les feuilles, pour ramasser les glands et les marrons.

Nous n’avions aucun objectif, si ce n’est errer tranquillement pour amuser les filles. Toutefois, de nombreux circuits existent pour ceux qui le souhaitent. Ils sont à parcourir au choix à pied, à vélo ou à cheval pourquoi pas.

COMMENT AVONS-NOUS ORGANISÉ NOTRE JOURNÉE ?

JUSTE AVANT

C’était donc un dimanche. Ce jour-là, comme souvent, nous avions couché nos petites le plus tôt possible après déjeuner. L’idée étant de se précipiter dès le lever de sieste dans la voiture. Pour bénéficier de chaque instant avant la tombée de la nuit. Il fait vite sombre à ce moment de l’année et plus particulièrement dans les bois.

Nous avions pris de bonnes chaussures, de quoi nous rafraichir et un goûter…les filles appréciant singulièrement les pique-niques.

L’orée des bois qui mène au Col de la Luère se trouvent à 20 minutes en voiture de notre domicile. Tout près, au milieu de nulle part, s’élève un charmant château, celui de Saint Bonnet Le Froid, dont la vue est imprenable sur la région. Il vaut d’ailleurs le détour quand on a le temps.

PENDANT, NOTRE PROGRAMME IMPROVISÉ

Nous avons stationné notre véhicule ici et pouvions entamer notre balade dominicale, notre micro périple du jour.

Sur place, ce sont nos filles qui nous ont guidées pour une fois. Mon envie de capturer certains moments magiques a contribué à la lenteur de nos pas. Nous n’avons donc pas cumulé les kilomètres mais favorisé les temps de jeu. C’est l’adresse parfaite pour une partie d’1,2,3 soleil. Le coin regorge de cachettes. Il faut d’ailleurs tricher un peu et garder les yeux bien ouverts pour ne pas égarer les plus jeunes 😊.

Mes petits écureuils se sont amusés à grimper. Pas seulement sur les arbres ou les grands cailloux mais aussi sur leurs parents. Il y a eu quelques fous rires.

Nous avons bien entendu rappelé aux jeunes exploratrices les bases de la flore automnale. Romy a réussi à nous coller 2 ou 3 fois en nous demandant de lui nommer certains arbres dont nous avions of course pas l’info. Je n’ai jadis pas assez écouté mon incollable de père dirait-on !

ET QUOI D’AUTRE

Vous l’aurez compris, rien de tel qu’une bonne randonnée pour être revigoré. Nous avons passé un après-midi tout simple, en famille, un de ceux que j’apprécie beaucoup. Cette promenade adaptée à l’âge de nos enfants aurait pu s’avérer plus sportive, plus méthodique, avec des défis mais elle en était tout autre. Nous aurions pu envisager un parcours prédéfini. J’imagine aussi bien des chasses aux trésors. Cette journée aurait pu ressembler à une longue marche en amoureux. Nous pouvions être fous et pratiquer de belles cascades à VTT mais je laisse un peu de tout ça pour plus tard.

At last but not least, un détail qui toutefois a ses atouts, un automne en forêt est une solution toute trouvée pour sortir sa famille sans trop se ruiner. Accessible à tous, cette excursion gratuite a comme le reste des sorties dites natures l’avantage d’apprendre à nos petits la valeur des vrais plaisirs. Les sollicitations de type commerciales étant bien assez nombreuses, il est bon d’introduire de temps en temps à nos mini bipèdes la notion des relations humaines, des cadeaux fraternels sans interférence monétaire.

APRÈS

En rentrant, l’amoureux et moi nous sommes remerciés pour ce joli moment partagé. De vrais nigauds amoureux.

Une fois chez nous, sur le seuil de notre porte, les joues bien fraîches, nous découvrions que des beignets tous chauds nous attendaient. Nous avions des invités…mmm, que cela sentait bon l’arrivée de l’hiver.

Je vous laisse donc là, sur cette fin de journée chaleureuse qui ouvrira bientôt grand les bras à la saison des fêtes.

J’espère vous revoir bientôt et en attendant, nous pourrions peut-être échanger si le cœur vous en dit. Je vous invite à partager avec moi vos adresses favorites pour vos promenades automnales. N’hésitez pas à me raconter simplement une pensée, une histoire traversant votre esprit.

Dans l’attente de vous lire, je vous souhaite à tous une très belle fin de journée.

NOTE À PART

Comme vous le savez, je suis une fervente défenderesse du jeu ou de l’apprentissage en plein air pour nos enfants. Rien de nouveau, mais nos petits sont à notre époque continuellement stimulés par un monde « virtuel ». Ce dernier s’avère néfaste quand il est mal utilisé. S’il a aussi des avantages et des bienfaits, la condition est que son emploi reste limité et mesuré. Il est essentiel par ailleurs que cette jeune génération continue à être confrontée au vrai monde. Un monde extérieur, palpable, réel, et si beau. Pour leur équilibre, les enfants ont besoin de se défouler, de manipuler, de sentir leurs sens en éveil, de rester en contact avec la terre.

C’est pourquoi il me tient tant à cœur de partager davantage nos sorties en extérieur. Car elles m’importent beaucoup. Car elles sont en tant qu’adulte aujourd’hui, mes plus beaux souvenirs d’enfant.

J’en profite donc pour vous renvoyer vers l’un de mes anciens articles « Je suis mère nature » qui traite des bienfaits de la nature sur les enfants, du jeu en outdoor notamment.

Bonne lecture et à très vite !

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis Mère nature

 

 

 

 

 

2 Comments

  1. C’est vrai qu’il n’y a rien de mieux au monde que les balades familiales en pleine nature. L’automne est une magnifique saison qui me rappelle mes souvenirs préférés de’ mon enfance… hâte d’en créer de nouveaux avec mon garçon 🙂
    Bises
    Jessica !

    • Ce sont en effet de moments très agréables et à différents âges. Tous petits, les enfants aiment jouer au milieu de l’automne, apprécier le bruit du craquement des feuilles sous leurs pieds, jeter tout ça en l’air, rammasser les pommes de pin, les marrons, les glands…plus grands, on joint l’utile à l’gréable en cueillant le champignons quand c’est possible dans sa région, on fait de la randonnée, du vtt… De très beaux moments de mon enfance également, si jolis que je les reproduis avec ma propre famille. Profitez-en bien…ça passe si vite!

Write A Comment