LE FINISTÈRE, DANS TOUTE SA SPLENDEUR

L’île de Batz, Bretagne

Véritable coup de cœur de notre séjour dans le Finistère en Bretagne, l’île de Batz n’a pas simplement été ma destination préférée de nos vacances 2019 mais a aussi enchanté mes yeux et mon cœur au point que j’ai souhaité un instant y poser mes valises pour de bon. Et puis, je suis revenue à la réalité bien sûr…

L’île de Batz dégageait en plein mois d’août ce que j’attendais d’elle sans la connaître. Elle était paisible et encore sauvage. Hors du temps, ses maisons de pierre, ses pâturages monotones à perte de vue accueillaient à chacun de ses bouts, la mer, la Manche, parfois des plages. Ses vaches heureuses, restaient là, comme rassurantes. C’était fleuri, c’était beau voilà tout.

Je me souviens du vent puis des tracteurs car il parait que sur cette petite île aux vastes étendues, nous trouvons surtout des paysans qui sèment, puis qui récoltent.

Je me rappelle que les voitures étaient rares. Que nous avons vu des vélos, des chevaux plutôt.

Je me souviens des couleurs qui lui sont propres.

Cette île m’a évoquée le nord, la campagne à la mer, quelque chose de nouveau.

 

DÉROULEMENT DE LA JOURNÉE

Nous devions passer la semaine dans le Finistère, à Morlaix, chez nos amis qui ont eu la gentillesse de nous accueillir.

Nous débarquions pour leur anniversaire. En nous faisant découvrir le coin à travers leurs yeux, ils nous ont donné tellement plus. Je n’évoque même pas nos enfants qui ont adoré retrouver, leurs copains ayant rendu l’expérience encore plus précieuse.

À St Pol de Léon, par un après-midi du mois d’Août, après une belle tablée en famille, chez les parents de nos amis, nous avons rejoint Roscoff dont je vous parlerai dans un prochain article. C’est dans cette ville rustique, élégante que démarrait notre brève escapade. Nous devions embarquer à bord d’une la navette qui nous ferait rejoindre l’île de Batz.

Nous nous sommes garés au vieux port. Puis nous avons marché le long d’un grand pont. Celui qui permettait d’arriver au bateau parqué tout au bout pour cause de marée basse.

Nous avions déjà nos billets. La traversée a duré un quart d’heure. Certains d’entre nous ont préféré observer le paysage de l’intérieur du bateau. D’autres, « nous », étions dehors, pour se faire éclabousser juste un peu, pour goûter le sel, pour emmêler leurs cheveux aussi.

Une fois sur place, nous n’avons pas fait grand-chose. Mais c’était tout ce qui comptait que nous avons vécu.

Aucun d’achat, même pas un jus dans un café. Pas de spécialité culinaire. Zéro activité à sensation, ni piège à touriste.

Une simple belle et grande balade pour encercler l’île. Les uns devant, d’autres à la traîne, souvent moi, pénible, avec mon appareil. Les enfants qui couraient entre les uns et les autres. Allaient puis revenaient au rythme des distances qui pouvaient s’allonger occasionnellement. Ça les faisait rire cette indépendance. La rareté des véhicules leur donnait de la liberté. Les filles se racontaient parfois des secrets puis gloussaient. Adultes, nous bavardions sagement. Quand ils étaient fatigués, les plus jeunes se laissaient tirer à remorque. Notre fameuse remorque des vacances.

Notre troupe ? Nous étions peut-être 12 en tout.

Je ne sais pas si mes amis se rappellent vraiment bien cette journée. Elle est gravée en moi. Peut-être pour toujours car cette île mérite l’éternité.

Nous étions arrivés à marée basse. Nous sommes repartis à marée haute. Les enfants ont compris la différence. Revigorés, aérés, nous avons retrouvé Roscoff, notre voiture, puis la maison.

Quelle chance, toute cette semaine-là, nous avons eu un temps ensoleillé. Merci Bretagne, tu as été clémente avec moi qui n’apprécie guère les promenades sous la pluie. Je ne sais pas vivre paraît-il !

N’hésitez pas à me partager vos souvenirs, vos belles expériences de Batz afin que les prochains voyageurs puissent bénéficier de notre expérience la plus complète.

Merci à vous d’être passés et à très vite pour de nouvelles aventures bretonnes.

 

INFOS

Office du tourisme

Site Officiel de l’île

ACCÈS : Comment rejoindre l’Île de Batz

L’embarcadère
  • Les départs de Roscoff se font depuis : L’estacade, au Vieux-Port à marée basse OU Le Quai Neuf, au Vieux-Port à marée haute
  • La liaison Roscoff / île de Batz est directe.
  • Toute l’année, tous les jours, des navettes régulières assurent la traversée (15mn) vers l’île de Batz au départ du vieux port de Roscoff.
  • Attention ! En cas de grande marée (coefficient supérieur à 100), les horaires (à mer basse) peuvent être modifiés ou annulés.

TARIFS DE LA TRAVERSÉE

  • Sans réservation
  • Les billets se prennent à la billetterie sur le vieux port
    (ouverte en haute-saison) ou directement sur le bateau.
  • Adulte : 9 € aller-retour
    Enfant de 4 à 11 ans : 6 € aller-retour
    Enfant de moins de 4 ans : 2 € aller-retour
    Vélo : 9 € par vélo aller-retour
    Vélo électrique, tandem, carriole : 15€ aller-retour
    Chien : gratuit

CONTACT

Renseignements au 07 62 61 12 12

À DÉCOUVRIR EGALEMENT :

Île de Nakholmen en Norvège

Île de Ré

Oslo, capitale Norvégienne

 

Write A Comment