ESCAPADE À CARCASSONNE, CITÉ MÉDIÉVALE

UNE JOURNÉE PRATIQUE EN FAMILLE. ENTRE LES REMPARTS DE CARCASSONNE, CITÉ MÉDIÉVALE INCONTOURNABLE. CARCASSONNE EST-ELLE FAITE POUR MOI ? QUE FAUT-IL SAVOIR. La première chose à savoir sur Carcassonne, c’est que cette ville est ultra bondée et touristique. Amoureux des grands espaces et de calme, passez votre chemin !  Oui, cela peut s’avérer être une contrainte, notamment par exemple, en famille, lorsque l’on a de jeunes enfants et qu’il faut avoir les yeux partout. Ou en période de virus, lorsque la distanciation sociale est de mise. On n’y est habituellement pas très tranquilles alors mieux vaut se renseigner au préalable pour être sûr d’être à son aise dans les restaurants, commerces, hôtels, musées. Je dirais qu’un séjour hors saison, en semaine, tôt le matin peut-être une solution ? A voir… Cela étant dit, cette petite ville médiévale est fréquentée pour d’excellentes raisons. Elle me paraît incontournable, pleine de choses à voir, seul, entre…

ROSCOFF, PETITE CITÉ DE CARACTÈRE, AVEC LES KIDS

7 ASTUCES SORTIES EN VILLE RÉUSSIES ROSCOFF EN FAMILLE ARCHITECTURE ET VIE COMMERÇANTE Roscoff est une petite ville côtière charmante, rustique, commerçante et touristique. A Roscoff, il y a un vieux port et à marée basse, il est encore plus joli que le reste du temps. Il y a des boutiques de cartes postales, des échoppes de marinières et de cirés mais il semblerait que ce soient surtout les non bretons qui les portent. On croise aussi des crêperies, des boulanges de Kouign Amann, la spécialité bretonne pleine de beurre et si tout le monde n’en raffole pas parce qu’il faut le dire, c’est assez gras, moi j’en ai encore l’eau à la bouche. Surtout ceux de La maison du Kouign Amann au format réduit et au goût exquis. J’ai adoré ceux à la myrtille. A Roscoff, on s’est promené dans les ruelles en bavassant et on a pu admirer l’architecture…

DÉ CONFINEMENT, RETOUR À L’ÉCOLE POUR LES ENFANTS?

NOMBREUX SE POSENT LA QUESTION: retour à l’école ou NON:  Dé confinement PROGRAMMÉ La population française est isolée. Les jours passent et se ressemblent. Et pourtant, une bonne nouvelle qui n’en est pas vraiment une est tombée. Dans quelques jours à peine, le 11 mai, nous sortirons de confinement progressivement. Les enfants retourneront à l’école, peu après. Pas tous. Pas comme avant. Nous ne serons pas sortis d’affaires et d’après toutes mes lectures, sur des journaux dits sérieux, nous sommes dans le pétrin pour encore quelques trimestres. Cette sortie générale, est-ce un début qui nous mènera vers la lumière ou plutôt un cadeau empoisonné ? Cela dépend certainement de quel point de vue nous nous plaçons. Voici mon idée, absolument personnelle. Il est évident que nous n’avons pas tous les mêmes vécus, les mêmes expériences et nous ne serons donc pas tous semblables face à cette situation inédite. C’est aussi bien. Nous ne…