UNE JOURNÉE PRATIQUE EN FAMILLE.

ENTRE LES REMPARTS DE CARCASSONNE, CITÉ MÉDIÉVALE INCONTOURNABLE.

CARCASSONNE EST-ELLE FAITE POUR MOI ? QUE FAUT-IL SAVOIR.

La première chose à savoir sur Carcassonne, c’est que cette ville est ultra bondée et touristique. Amoureux des grands espaces et de calme, passez votre chemin !  Oui, cela peut s’avérer être une contrainte, notamment par exemple, en famille, lorsque l’on a de jeunes enfants et qu’il faut avoir les yeux partout. Ou en période de virus, lorsque la distanciation sociale est de mise.

On n’y est habituellement pas très tranquilles alors mieux vaut se renseigner au préalable pour être sûr d’être à son aise dans les restaurants, commerces, hôtels, musées.

Je dirais qu’un séjour hors saison, en semaine, tôt le matin peut-être une solution ? A voir…

Cela étant dit, cette petite ville médiévale est fréquentée pour d’excellentes raisons. Elle me paraît incontournable, pleine de choses à voir, seul, entre adultes ou en famille. Il y a tant d’activités à faire entre ses remparts ou dans les alentours. Les sites à découvrir sont nombreux. Épris de la culture, de moyen âge, de châteaux, vous êtes à la bonne adresse.

Pour notre part, notre passage sur place fut bref. Cette étape de notre parcours estival Perpignan-Morlaix me semblait inévitable. N’étant pas de la région, cela aurait été dommage de ne pas y faire escale. Nous n’y sommes donc restés qu’une toute petite journée mais Carcassonne aurait largement mérité davantage. Elle aurait probablement valu que nous logions dans un gîte, un charmant Airbnb loin du centre, tout proche pour les fervents amateurs de tourisme citadin, ou pour ceux qui souhaitent tout avoir à disposition.

QUE FAIRE À CARCASSONNE AVEC DES ENFANTS ?

Notre challenge ? Parvenir à passer un agréable moment avec les enfants. Nous faisons régulièrement des visites culturelles en famille mais elles doivent généralement être « assez » courtes. 2 ou 3h me semble être une moyenne maximum pour garder mes petits sereins. Oui, nos enfants sont encore jeunes, et leur concentration est limitée. Lors de notre séjour, Romy avait 5 ans et Liv en avait 3. L’idée n’est donc pas de finir avec des pleurs, ou des enfants énervés.

Au-delà de ces 2 à 3h d’intense concentration, idéalement, nous accordons aux kids, du temps en extérieur. Nous alternons entre les jeux, le sport, les repas, la lecture ou n’importe quoi correspondant à leurs âges respectifs.

Bref, ce jour-là, nous souhaitions sincèrement leur laisser un tout aussi agréable souvenir des lieux qu’à nous. Il était là notre défi dans une petite ville fermée de remparts, remplie de monde, de boutiques où il est interdit de toucher à tout, pleine aussi de restaurants où il faut savoir se tenir, d’un château aux multiples dangers. Nous n’avions pas prévu de pique-nique, de parc, et nous devions reprendre rapidement la route après cela. Les enfants devaient absolument être après cette journée, fatigués, satisfaits. Le bon déroulement de notre longue route qui suivait en dépendait !

NOTRE PROGRAMME TOUT SIMPLE DE LA JOURNÉE

1 ARRIVÉE SUR LES LIEUX, IL FAUT SE GARER !!!

Mon secret le plus souvent ? Arriver sur les lieux la première. Ça n’a rien de bien sorcier mais ça nous sauve la mise à tout de point de vue de fonctionner de cette manière. Il y a donc moins de monde, aussi dans les parkings, on peut par conséquent se garer plus près, à l’ombre, prendre notre temps, être tranquilles dans les rues mais aussi éviter les queues ! Last but not least…les kids sont en pleine forme et ça nous permet souvent de finir à temps pour les repas.

A Carcassonne, pour stationner, on a cherché sur le site de l’office du tourisme de la ville. Toutes les informations y sont clairement annotées. Les voici.

2 DÉCOUVERTE DE LA VIEILLE VILLE ET REPÉRAGE DES LIEUX

PENSER À :

Une fois stationnés, on ne se précipite pas. On pense aux sacs à dos avec tout le nécessaire. Nous n’oublions jamais les indispensables chapeaux, crèmes solaires, gourdes, mouchoirs, snacks, du change pour les petits, papiers d’identité, moyen de paiement…et s’il est prévu de s’arrêter manger, quelques jeux, feutres coloriages pour le restaurant. Bref, la base.

SUR PLACE :

Entre Toulouse et Perpignan, cette cité de Carcassonne qui accueille des milliers de touristes, riche d’histoire, encore habitée est absolument charmante ! Les rues sont pavées, peu nombreuses, les façades d’immeubles typiques, médiévales, les tours et remparts préservées. C’est agréable, on en fait assez rapidement le tour mais on peut facilement traîner en flânant devant ou à l’intérieur des boutiques attrapes touristes plutôt sympas, surtout pour les enfants.

La ville peut être visitée librement de jour comme de nuit, on peut aussi réserver un guide si besoin.

Je ne recommanderais pas cette adresse aux parents avec poussettes. Quoi cela ne soit pas impossible, je crois qu’on manquerait pas mal de choses à faire avec ces 4 roues pourtant si pratiques. Si cela est possible, je favoriserais un porte bébé ou de la marche quand l’enfant est assez grand.

Pour nos filles, la balade fut pleine de surprises, de coins et de recoins. C’est aussi ça la magie de l’enfance. Inventer des histoires de chevaliers en longeant les lices entourant la cité. Essayer d’escalader les murs, de grimper sur les sculptures, ce que je suis presque sûre n’est pas très permis. Se tremper le bout des doigts ou tout le bras dans les fontaines.

Se prendre pour Cunégonde, la princesse des lieux, danser la gigue pour faire festif, imaginer un amoureux qui s’appellerait Charly Charmant. Créer des anachronismes adorables. Assumer ses erreurs géographiques parce qu’elles sont là pour rire ou pour ne pas freiner l’imagination.

Rêver qu’on est à cheval en entrant par le pont levis de la porte Narbonnaise. Compter ou sauter 1 pavés sur 2. Faire des câlins à la reine mère. Protéger doudou des dangers. Scruter les prisons. Faire le reste du chemin sur les épaules de papa, notre roi viking à toutes les 3 quand on est trop crevées.

3 VISITE DU CHÂTEAU COMTAL

Au château Comtal, on a été malignes ma copine et moi. Oui, nos amis nous ont rejoint. On a acheté nos billets en ligne et ça nous a permis de passer par le coupe-file. Ouf ! Je ne nous voyais pas patienter en plein cagnard, la queue était déjà assez longue, les filles auraient rapidement rouspété.

On aurait pu choisir une visite guidée mais on a finalement opté pour une visite organisée libre. La prochaine fois, on se laissera peut-être tenter par les options chasse au trésor ou visite déguisée pour enfants de 6 à 12 ans.

A l’intérieur, il n’est possible de voir qu’une partie du bâtiment. Attention d’ailleurs, il faut bien avoir l’œil. A l’étage, certains coins peuvent être dangereux pour les petits. D’ailleurs, le papa des enfants n’a pas eu le droit de garder Liv sur les épaules.

Ce château n’est pas meublé. Pratique dans un sens, cela fait moins d’objets à toucher ou à casser.

Après avoir passé la barbacane, le pont de pierres puis la porte principale, nous sommes donc entrés dans la cour du château. On a accédé ensuite aux logis ainsi qu’au donjon. La visite s’est poursuivie par les hourds, un immense échafaudage de bois, puis par une exposition de sculptures et de peintures. Les chemins de ronde et les remparts nord nous ont permis d’admirer la vue sur l’Aude qui n’est franchement pas désagréable.

4 REPAS DANS UN RESTAURANT

Pour manger, nous avons fait vite. Nous nous sommes installés dans le premier restaurant trouvé à la sortie de notre visite. Les enfants avaient faim. On a fait simple ! Nous n’avions hélas pas fait de recherche au préalable pour trouver la belle adresse. Bon, soyons francs, Carcassonne possède comme beaucoup de villes touristiques, des restaurants attrape-nigauds:), dont visiblement, je fais partie..oui oui, j’en fait partie. Je trouve cela plutôt scandaleux d’ailleurs que la France, pays de la gastronomie, ne fasse pas un effort à ce niveau là. C’est comme ça…

Le repas n’étant pas à retenir, il fut mené néanmoins en excellente compagnie et en terrasse ombragée, ce qui fut fort agréable.

5 SOUVENIRS SOUVENIRS

Après le dessert, nous avons poussé notre promenade jusqu’aux boutiques cadeaux. Les filles souhaitaient essayer des déguisements et j’avoue qu’exposés en devanture, ils avaient l’air si attrayants, je n’ai pas su résister.

On a beaucoup ri, évidemment, Liv s’est immédiatement imaginée en chevalier. Elle a choisi un bouclier, une épée dans son fourreau, un heaume. On a réussi à esquiver l’armure.

Romy, elle, a opté pour une coiffe et un tir à l’arc rose. Les robes étaient merveilleuses mais un peu coûteuses en complément de tout ça, sachant qu’elles me plaisaient davantage qu’à elle.

On a aussi pris des cartes postales pour les mamies et les papys. Franchement, c’était la caverne d’Ali Baba dans ces magasins. Le choix était plutôt mignon et je ne regrette pas d’avoir investi dans ces cadeaux car en plus de les avoir amortis tout l’après-midi, les filles continuent de les utiliser régulièrement presque un an après.

Je crois que leurs souvenirs sont intacts, qu’ils sont merveilleux et que l’attachement à ces babioles est resté fort.

6 JEU

Après quelques heures à attendre des filles qu’elles soient sages, on leur a permis de se débrider un moment avant de reprendre la route. On s’est installés dans l’herbe. On a déballé tous nos cadeaux et on les a laissées jouer. Instinctivement, tout le monde s’est pris dans un grand jeu de rôles.

Cela a fini en courses, bagarres générales, épée, tir à l’arc, bouclier et heaume bien accrochés. On a défendu sa terre, son honneur, son amoureux. On en a entendu des « en-garde », des « gare à toi », des « je vais vous battre en duel »… Liv était tellement heureuse et tellement fière, j’en garde un souvenir intact, précieux.

7 PIPI, GOÛTER, PUIS REPRENDRE LA ROUTE

On n’a pas oublié de les faire boire, grignoter leur mini goûter et passer au pipi-Room avant de les installer confortablement, officiellement carpet dans leurs sièges auto respectifs. On a finalement repris la route, nous aussi un peu éteints mais dans le calme et l’amour, heureux d’avoir vécu cette belle expérience en famille. C’était éreintant mais finalement, ça n’aurait jamais été aussi fun sans nos tourterelles pleines d’entrain.

LE RESTE ET LES ALENTOURS

Voilà, nous n’en avons pas tellement découvert davantage. Pourtant, google regorge d’informations sur cette ville et les merveilles qu’elle abrite.

Les châteaux, par exemple, y sont nombreux. N’hésitez pas à faire un tour sur le site de l’office du tourisme pour en connaître la liste et l’importance.

Carcassonne est également une destination connue pour son oenotourisme.

Si j’en avais eu le temps, j’aurais probablement fait un petit tour sur le Canal du Midi.

Tout autours, il est aussi recommandé de voir tout ça.

J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous aura été utile aussi.

N’hésitez pas à me laisser un petit mot, pour compléter pourquoi pas tout ça, pour poser des questions auxquelles je n’aurais pas répondu ou simplement pour dire bonjour.

N’oubliez pas à partager autour de vous si vous pensez que cela pourrait intéresser vos proches, ou moins proches. On est aussi ici grâce à vous, grâce à vos interactions, parce que ça vit 😊.

A très bientôt pour quelques-unes de nos nouvelles destinations.

Belles escapades à vous,

Lisa

Si vous aimez la pierre, l’ancien, le médiéval et les châteaux, n’hésitez pas à consulter également les articles suivants :

LE CHÂTEAU D’USSÉ, DEMEURE DE LA BELLE AU BOIS DORMANT, CLASSÉ CHÂTEAU DE LA LOIRE

ANNECY, UN VILLAGE MÉDIÉVAL EN BORD DE LAC, AU PIED DES MONTAGNES

LA FORTERESSE DE SALSES DANS LES PYRÉNÉES ORIENTALES, ISABELLE DE CASTILLE NOUS OUVRE SES PORTES