Lyon, une envie d’extérieur pendant les fêtes…à bicyclette.

En plein hiver et en famille, à bicyclette, direction le parc de la tête d’or.

Pendant la première semaine des vacances de Noël, à Lyon, au moment où notre gouvernement dé confinait tout juste le pays, comme beaucoup je suppose, nous avions soif de dehors, d’aventures, d’activités. Nous souhaitions quelque part oublier l’enfermement des dernières semaines, le manque de nos familles et de nos amis.

Il était préférable cependant de rester prudents pour assurer un Noël avec papi et mamie.

Nous avons donc évité les boutiques bondées, les réunions avec les personnes qui nous étaient chères. A la place, nous sommes allés nous défouler.

Cette semaine-là, il faisait assez froid, il a également beaucoup plu et nous avons eu du mal à rester sec. Oui oui, ce jour là aussi, on s’est pris la pluie pour la plus grande joie de monsieur amoureux des temps maussades.

Toutefois, l’avantage quand il pleut et que nos petits doigts se glacent au contact de l’air, c’est qu’il n’y a pas foule dans les grands parcs, demeurant néanmoins une valeur sûre pour la sécurité des plus jeunes sur leurs bicycles.

Alors on a embarqué les 2 roues des enfants et nous avons décidé de louer les nôtres sur place. C’était plus simple.

On a filé droit au parc de la Tête d’Or puis a pédalé pendant 3h. Nous sommes arrivés à 9h, sommes repartis pour déjeuner vers 13h.

Et c’était bien?

On a fait quelques pauses bien sûr. Parmi elles, Une pause manège ça va sans dire. Cela faisait si longtemps. Et c’était trop tentant, il était presque vide. Avec les vélos, on a évité le zoo mais pas l’aire de jeu !

Quand sur la fin, une madame a vu notre cadette, Liv, qui n’avait pas encore fêté ses 5 ans marcher à côté de son bicycle, lui-même en équilibre sur la panière avant du vélo de papa, elle a d’abord cru que mademoiselle exagérait. C’était sans compter sur notre petit brin de folie. Quand cette dame comprit le pourquoi des jambes un peu flagada de notre princesse, elle a vite changé d’avis.  Désormais, notre Liv légendaire s’élevait au rang de bien courageuse contre des parents indignes.

Ce que j’en retiens ? C’est que cette petite, qui malgré une météo sacrément frisquette et lunatique, des joues fraîchement rougies par l’hiver, s’est bien trop amusée. Je les cite sa sœur et elle : « c’est le plus beau jour de notre vie ». Je ne les avais pas entendues parler ainsi depuis, pfiouuu, nos dernières vacances d’été ? Alors 3h de vélo dans les jambes ou pas, ça valait le coup !

Il avait du bon tout compte fait ce confinement. C’est peut-être ben vrai, qu’on sait mieux apprécier la vie aujourd’hui.

Infos pratiques

Les si jolis vélos de nos filles sont des @bobbinbicycles. Ils ne ressemblent plus à grand-chose et j’en suis ma foi heureuse, car cela veut dire qu’ils sont amortis. Ils en ont fait des kilomètres ces 2 là.

Quant’ à nous, nous avions loué nos engins sur des bornes Vélo’v. Il y en a un peu partout autour du parc et pour tout vous dire, cela nous a coûtés 11,5 euros.

On ne le présente plus. Il est si célèbre. Cependant, pour quand même trouver quelques infos pratique le Parc de la Tête d’Or, c’est juste ici.

LYON, D’autres balades à découvrir 

Parc de la tête d’or à l’automne chéri

Lyon Centre, aperçu rapide en famille

ET DANS LES ALENTOURS

Dans les bois, les Monts du Lyonnais

Pique-nique au parc de Lacroix Laval

Domaine de Lacroix Laval côté château

Le Château de Septème en Isère à 45 minutes de Lyon

Le lac d’Aiguebelette à 1h de Lyon

 

Write A Comment